Télescope Newton 16″ F4 SkyVision2019-10-20T06:44:50+01:00

Telescope Newton 16″ F4 SkyVision

Quelques brutes de 10 mn en luminance et en Ha 3µ

Voici 4 images :

  1. Une copie d’écran d’image brute de 10mn filtre L faite avec une FLI Proline 16803 (Jpeg après un histogramme sur une STF de Pixinsight)
  2. La même image brute mais en zip à télécharger et à visualiser sur Pixinsight ou autre logiciel qui lit les FIT
  3. Une copie d’écran d’image brute de 10mn filtre Ha 3µ faite avec une FLI Proline 16803 (Jpeg après un histogramme sur une STF de Pixinsight)
  4. La même image brute mais en zip à télécharger et à visualiser sur Pixinsight ou autre logiciel qui lit les FIT

Quelques petits soucis qui se résolvent avec le temps :

  1. des lumières parasites rentrent dans le parelumière qui est aux premières loges, gros gradient latéral difficile à éliminer ! Solution ? un parelumière sur le correcteur lui-même et sur le télescope ! c’est moche mais ça fonctionne bien !
  2.  La monture est limite au niveau poid et surtout la flexion du pied colonne ! Solution : j’ai mis des cornières sur les 4 coins pour diminuer l’effet de flexion du pied.

Mon premier Newton a été une expérience un peu flippante je dois dire ! voir la page ci contre : Newton AG16 modifié

Sinon, pourquoi refaire ce que j’ai déjà ? question légitime me direz vous, en fait les nuits sont limitées en haute savoie, ce n’est pas 310 nuits claires comme au Chili. Alors avec un deuxième instrument je double mes nuits d’imagerie et puis je peux également faire des mosaïques ou compléter le champs d’une image faite avec l’AG16 avec le SkyVision. Enfin on ne trouve pas de raisons plus ou moins légitimes pour se faire plaisir. D’un autre coté il fallait remplacer la lunette TEC140 avec ses 995mm de focale et je dois dire que 14 ans d’imagerie avec la TEC m’a bien suffit. Il me fallait donc plus grand comme toujours.

Le miroir que m’avait fabriqué Skyvision et qui est venu remplacer  celui de Orion Optics m’a convaincu de continuer à travailler avec la société SkyVision.

Le but étant d’avoir un seul interlocuteur pour un seul télescope. La partie optique serait fabriqué par Skyvision, l’étude mécanique également et la contruction des pièces mécaniques par la société SkyMeca (Didier Chaplain) que je connais bien et qui travaille à merveille.

Comme toujours il y a eu du retard mais ça je le savais déjà au départ.

Voici quelques vues des pièces du télescope.