Méthode pour découvrir 2018-01-19T17:00:37+00:00

Quelle méthode pour détecter et découvrir une nébuleuse planétaire

1ere étape : Scruter l’image

La première chose à faire est de zoomer l’image couleur finale et de scruter chaque zone de l’image à la recherche de quelque chose d’opportun comme une tache floue et qui se détache du fond de ciel.

Si cette tache se confirme avec les trois filtres SII/Ha/OIII, alors vous êtes peut être en train de découvrir votre premier objet que nous nommerons « objet suspect »!


2em étape : Analyser l’image avec un logiciel

La deuxième chose à faire est de rechercher dans un logiciel de carte du ciel comme Guide8 ou Sky6 pro si cet « objet suspect » est répertorié comme un objet des catalogues IC ou PK.

Si cet objet suspect est non répertorié, alors il faut aller plus loin à l’étape 3.

3em étape : Confirmer visuellement l’objet suspect sur le Net

Si cette objet suspect est non répertorié dans votre logiciel favori, alors il faut vous tourner vers le Net et connaître très exactement les coordonnées J2000 de votre objet suspect.

Plusieurs logiciels sont capables de faire un calcul de mesure astrométrique sur votre image fits RVB ou monochrome.

Maximdl avec Pinpoint sait faire cela très bien :

    • Faire une mesure d’astrométrie
    • Pointer l’objet suspect et noter les coordonnées J2000.

Sur le Net, il existe un site très simple d’utilisation qui permet d’afficher l’image sous différentes raies de couleur et de vérifier si une naine bleue est peut être présente, ce qui peut donner une piste sérieuse quant à la possibilité de découvrir une PN.

Le site web suivant http://www.sky-map.org/ permet d’obtenir une vue du ciel très précise et d’en rapatrier des photos (Icône snapshot, choisir l’image en 300 DPI en 10×15).

Il suffit de télécharger l’image en TIFF et de la visualiser à l’aide de Photoshop ou autre logiciel de traitement d’images. Quelques courbes et niveaux suffiront à détecter si il y a bien quelque chose.

Si votre meilleure image laisse apparaître quelque chose, alors cela élimine tout défaut éventuel du capteur ou mauvais prétraitement de vos images ou artefact provoqués parfois par des reflets.

Il existe également un autre site très intéressant : The STScI Digitized Sky Survey

que vous pouvez trouver à l’adresse suivante :

http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form

Il suffit de taper les coordonnées J2000 en RA et Dec, laissez par défaut le type en J2000.

Laissez les réglages par défaut pour la taille de l’image, choisissez le format Fits sans compression et cochez l’option « Save file to disk « .

choisissez les images du POSS2 red et faites un « retrieve image », enregistrez l’image puis procédez de même pour l’image du POSS blue.

A l’aide de Maximdl ou équivalent, ouvrez les deux images et créez une image couleur avec.

Maintenant vous savez que vous avez bien quelque chose sur votre image qui est bien réel mais dont vous ne connaissez pas le nom ni la nature, les recherches sur Internet doivent continuer pour passer en revue tous les moyens possibles.

Une méthode encore plus simple : CDS Portal

Un autre moyen plus évolué vient de sortir, il s’agit du CDS Portal de l’observatoire de Strasbourg :

http://cdsportal.u-strasbg.fr/

Ce site est une vraie mine d’or pour cataloguer les objets que l’on peut voir.

Il suffit de taper les coordonnées RA et Dec en J2000 dans la case « target » et d’appuyer sur le « go », en l’occurence les coordonnées de ma première découverte sont 04 07 21.62 +51 24 24.2 en J2000.

L’image couleur apparaît sur la droite et 5 lignes de commandes.

Se sont les trois dernières lignes de commandes qui sont les plus intéressantes.

    • Le simplay interactiv map
    • Le display region aladin
    • L’ensemble des catalogues

Simplay interactiv map

Cette page web permet d’afficher les principaux objets mais reste insuffisant pour des objets faibles. Par contre il peut faire l’objet d’un début d’étude de la région concernée.

Le display region aladin

C’est l’outil idéal, à partir d’une application Java que vous pouvez lancer en programme externe avec un accès permanent au web vous disposez ainsi d’une application très puissante.

C’est avec cette application que j’ai réussi à déterminer les magnitudes des étoiles bleues sur chacune des étoiles centrales des objets suspects.

Aladin est un logiciel de carte du ciel interactif où vous pouvez charger vos propres images en transparence par dessus des images de référence et joindre autant de catalogues que vous le souhaitez.

Lorsque vous cliquez sur le lien : Display region in Aladin (Web Start), l’application Aladin démarre et intègre automatiquement l’image du POSSII en niveau de gris qui était affichée dans le CDS Portal et le catalogue minimum de Simbad.

Vous pouvez très bien intégrer votre propre image Fits et la calibrer ainsi que la mettre à l’échelle.

aladin

(Un fichier d’aide en PDF est téléchargeable à cette adresse :

http://aladin.u-strasbg.fr/java/AladinManual6.pdf

Une fois que vous avez chargé les catalogues d’étoiles, vous pouvez analyser l’étoile bleue suspecte et comparer dans deux fenêtres distinctes votre image et celle du POSSII.

L’image de gauche est celle du POSSII et celle de droite la mienne.

Pour analyser les étoiles il faut cliquer sur l’icône « Select » et cliquer sur l’étoile du catalogue, on peut voir apparaître en bas un bandeau avec les coordonnées de l’étoile et sa magnitude.

Celle ci est de 17.65 dans le bleu et de 19.38 dans le rouge, d’où une couleur dominante dans le bleu.